Quel risque d’acheter une voiture en Allemagne ?

En matière de voitures, les marques allemandes sont très appréciées pour leur qualité et leur robustesse. Cependant, est-il préférable d’acheter une voiture en Allemagne ou ailleurs en France ? Dans cet article, nous allons vous présenter les différents risques liés à l’achat d’une voiture en Bavière.

Comment acheter une voiture en Allemagne ?

Le processus d’achat d’une voiture en Allemagne peut varier selon qu’il s’agit d’une voiture neuve ou d’occasion.

A découvrir également : Comment savoir si un garage auto est fiable ?

Voitures neuves

Il existe de nombreuses sources pour vous aider à décider quelle voiture acheter. Telles que les publicités télévisées, les journaux, les magazines automobiles et les omniprésents sites Internet. Quelle que soit la source de vos informations, il est fort probable que vous vous rendiez chez un concessionnaire. Ceci pour conclure l’affaire et repartir avec votre nouvelle paire de roues. Dans la salle d’exposition, vous trouverez généralement quelqu’un qui parle anglais. De plus la législation allemande interdit généralement la négociation libre qui est si courante dans d’autres pays. Donc, en théorie, ce que vous voyez sur l’étiquette est ce que vous devriez payer pour la voiture.

Voitures d’occasion

Les voitures d’occasion peuvent être, d’un bon rapport qualité-prix si vous magasinez avec soin. Si vous achetez une voiture d’occasion auprès d’un concessionnaire, vous pouvez généralement compter sur une certaine garantie. Selon la loi allemande, les concessionnaires doivent honorer une garantie limitée d’un an sur toutes les voitures d’occasion qu’ils vendent. Ils sont responsables des défauts qui sont présents au moment de la vente. Mais pas de ceux qui résultent de l’usure normale ou des défauts qui sont : normalement déterminés par un évaluateur tiers. Certaines banques et même certains concessionnaires peuvent financer des voitures d’occasion. Toutefois, ce n’est pas aussi facile que pour une voiture neuve. Des facteurs tels que le kilométrage (odomètre), l’âge et la valeur entrent en jeu.

A voir aussi : C’est quoi l’aide au freinage d’urgence ?

Le quitus fiscal : qu’en est-il de la TVA ?

Si vous importez vous-même votre voiture, vous devrez obtenir un reçu fiscal. Il s’agit d’un document qui peut être obtenu auprès de l’administration fiscale en France. Plusieurs documents doivent être présentés. Il s’agit de la facture d’achat, qui doit comporter le prix hors taxes et le prix toutes taxes comprises. Pour les professionnels, la TVA peut être récupérée. Pour les particuliers, la TVA française ne s’applique pas. Vous ne paierez que la TVA allemande, qui est de 19%, mais pas les 20% français. En revanche, lorsque vous achetez une voiture neuve, la TVA française s’applique. Sans son paiement, vous ne pourrez pas obtenir le quitus fiscal, ce qui bloquera l’obtention de la carte grise.

En outre, l’achat d’une voiture en Allemagne est devenu très courant. De nos jours, il existe de nombreux sites Internet qui détaillent, étape par étape, la marche à suivre. Il n’y a donc plus de réelle difficulté. Bien sûr, la première fois, vous perdrez du temps à appliquer les protocoles… Mais l’ensemble est loin d’être inaccessible. En revanche, il est conseillé de connaître à l’avance les principaux points de vigilance. Ceci afin d’éviter toute mauvaise surprise au moment de l’acquisition. La question de la défiscalisation, souvent considérée comme stressante, ne l’est pas si elle est préparée.

à voir

Comment utiliser le covoiturage ?

Faire du covoiturage est une astuce pour réaliser des économies dans votre budget alloué au transport. Cependant, l’avantage n’est pas que pécuniaire. Le covoiturage est ...