Reprogrammation flexfuel E85 : 3 astuces pour passer au bioéthanol E85 en toute sécurité

Le bioéthanol E85 est un carburant écologique et économique qui séduit de plus en plus d’automobilistes. Il est composé de 85 % d’éthanol issu de la fermentation de végétaux et de 15 % d’essence. Mieux, il permet de réduire les émissions de CO2 et de faire des économies à la pompe. Une aubaine donc pour les consommateurs responsables ! Mais comment passer au bioéthanol E85 en toute sécurité ? Voici 3 astuces à suivre.

Vérifiez la compatibilité de son véhicule


Il est crucial de noter que, bien que l’utilisation du bioéthanol E85 s’est popularisée, tous les véhicules essence ne le supportent pas. Cependant, il y a des modèles spécifiquement conçus, appelés flexfuel, qui peuvent aisément alterner entre l’essence traditionnelle et le bioéthanol. La particularité de ces véhicules réside dans leur équipement d’un capteur qui modifie le fonctionnement du moteur en fonction du type de carburant versé. Souvent, un logo E85, que l’on retrouve soit sur la trappe à carburant soit sur le tableau de bord, les distingue.

Lire également : Origine de la Peugeot 308 : découvrez son lieu de fabrication

Mais qu’en est-il si votre véhicule n’arbore pas cette distinction ? Avant de vous lancer dans l’usage du bioéthanol E85, il serait sage de consulter la notice de votre véhicule ou de chercher conseil auprès d’un professionnel. De manière générale, il se trouve que les véhicules à essence équipés d’une injection indirecte, et qui possèdent un catalyseur ainsi qu’une sonde lambda, peuvent tolérer le bioéthanol E85. Par contre, une prudence s’impose pour les véhicules dotés d’une injection directe, d’un carburateur ou encore fonctionnant au GPL, car ils ne sont généralement pas adaptés à ce carburant alternatif.

Choisissez entre un boîtier éthanol ou une reprogrammation flexfuel

Si votre véhicule est compatible avec le bioéthanol E85, vous avez deux options pour le convertir : installer un boîtier éthanol ou penser à la reprogrammation flexfuel E85 de votre voiture.

A découvrir également : Quelle batterie choisir pour une Peugeot 2008 ?

Le boîtier éthanol est un dispositif électronique qui se branche entre le calculateur et les injecteurs du moteur. Il permet d’ajuster la quantité de carburant injectée et l’avance à l’allumage en fonction du taux d’éthanol dans le réservoir. Le boîtier éthanol est facile à installer et à retirer, et il est homologué par l’UTAC (Union Technique de l’Automobile, du motocycle et du Cycle). Il coûte entre 600 et 900 euros selon les modèles.


La reprogrammation flexfuel, quant à elle, consiste à modifier directement les paramètres du calculateur du moteur pour qu’il accepte le bioéthanol E85. Elle permet d’optimiser les performances du moteur et de réduire la surconsommation liée au bioéthanol E85.

Entretenez régulièrement votre véhicule

Utiliser le bioéthanol E85 comme carburant présente ses spécificités et impose une attention particulière à l’entretien du véhicule afin de préserver la mécanique. La raison principale est que le bioéthanol E85, étant plus corrosif que l’essence traditionnelle, peut avoir un impact sur certaines pièces du moteur.

Premièrement, du fait que le bioéthanol E85 requiert une étincelle plus intense que l’essence pour s’embraser, il est nécessaire de remplacer les bougies d’allumage environ tous les 30 000 km. Dans la même perspective, les bobines, qui sont plus sollicitées, doivent être changées tous les 60 000 km.


De plus, parce que le bioéthanol E85 peut dissoudre les saletés qui se trouvent dans le réservoir ou les conduites, cela conduit à une obstruction plus rapide du filtre à carburant. Par conséquent, un remplacement tous les 15 000 km est conseillé.

Le bioéthanol E85 influence également la température du moteur. En effet, il tend à la faire monter, accélérant ainsi la dégradation de l’huile moteur. Dans cette optique, il est recommandé de procéder à un changement d’huile tous les 10 000 km.

Enfin, étant donné que le bioéthanol E85 peut causer des fuites au sein du circuit de refroidissement, il est primordial de vérifier régulièrement le niveau de liquide de refroidissement pour éviter une surchauffe éventuelle du moteur.

à voir